menu more
Back

"The SMOKE Behind the SOUND", le nouvel album de MLCD, se vend bien!

Il se classe 3eme à l'Ultratop Albums belges et 16eme des Charts internationaux

À peine émergé de l'odyssée de l'album-concept "The Tragic Tale Of A Genius", MLCD s'est remis à la composition en s'isolant pour de longs mois dans des chalets en pleine nature et dans un Mas en Provence.

Les mélodies de "The Smoke Behind The Sound" naissent, et l'album prend vie, explorant de nouvelles directions, parfois surprenantes.



Tout s'éclaire à la rencontre avec le producteur Luuk Cox(Shameboy, Girls in Hawai, Stromae). Il permet à MLCD de révéler sa véritable essence. Enregistré durant 6 mois, d'abord aux mythiques Studios ICP jusqu'à Abbey Road, Cox donne des ailes au désormais quintet qui vient d'accueillir un nouveau guitariste/claviériste. En résulte un album résolument moderne, où MLCD explore autant les claviers analogiques que les nouvelles technologies, façonnant couche après couche cet album racé et subtil, où chaque détail compte.

Ce souci du détail prime également dans l'aspect visuel de ses performances. Pour défendre "The Smoke Behind The Sound" sur scène, MLCD a fait appel au scénographe Nicolas Oliver (Kiss&Cry de Jaco Van Dormael) et du motion designer Hervé Jungblut, et collabore avec Nicolas Guiot (César et Magritte du meilleur court métrage 2013) pour la réalisation du clip tourmenté de "Fire", tourné pendant une virée nocturne à Londres.